Région Normandie DVT : Situation Médicale des Agents

Dans le cadre de la reprise d’activité, la situation médicale de chaque agent doit être à nouveau analysée et prise en compte en lien avec la médecine de soins et/ou la médecine de prévention.

Ma situation :
=> Je suis une personne dite « à risque »,
=> Je suis atteinte d’une ALD (affection longue durée),
=> J’ai une pathologie en lien avec la liste établie par le HCSP (Cf décret),
=> Je cohabite avec une personne vulnérable,
=> Je présente des symptômes de COVID 19

Si je suis dans une des situations ci-dessus, je me rapproche de mon médecin traitant qui est le professionnel de santé qui connaît le mieux ma situation médicale personnelle et qui délivrera, si besoin, les attestations médicales ou arrêts de travail à destination de l’employeur.

Une modification progressive de la prise en compte de l’absence :


pour la période du 11 mai au 1er juin inclus => je reste placé en autorisation spéciale d’absence – pas de document à joindre (ni attestation – ni arrêt de travail)

à partir du 2 juin => je transmets un justificatif d’absence en précisant la durée de celle-ci (attestation ou arrêt de travail établi par le médecin traitant => placement en arrêt de travail sans application de la journée de carence, ni réfaction du régime indemnitaire)

Il est fortement conseillé d’utiliser la période entre le 11 mai et le 1er juin pour se rapprocher de son médecin traitant pour analyser avec lui la situation de santé et avoir, le cas échéant, le justificatif à fournir à compter du 2 juin liée à la catégorie de l’éviction demandée (ALD, pathologie listée, cohabitation avec personne vulnérable…).

A qui m’adresser si.. ?


=> Je me sens « fragile ou fragilisé » au regard de la situation actuelle ;
=> J’ai des inquiétudes quant à un retour physique sur mon lieu de travail ;
=> J’ai des questions quant à ma situation ;
=> J’ai besoin d’être orienté ou accompagné.

Je me manifeste auprès de la DVT (chargé de gestion médecine de mon secteur) afin d’être orienté, vers la cellule d’écoute si besoin, ou vers le médecin de prévention qui est le professionnel de santé qui connaît le mieux ma situation dans le milieu professionnel dans lequel vous évoluez.

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *